Manif pour tous ROME Le 25/5 4h Français et Italiens place Farnèse

20 mai 2013

Position des candidats aux élections partielles de la 8ème circonscription sur le mariage pour tous

Eric Véron,
Suppléant de Meyer Habib,
Candidat UDI à la législative partielle a répondu le premir à nos questions. Tous deux aussi s'opposent à la loi Taubira :
"Meyer Habib et moi sommes les candidats de l’UDI. Les membres de l’UDI ont eu des opinions diverses sur le sujet, mais le groupe parlementaire de l’UDI a voté majoritairement contre la loi (au Sénat comme à l’Assemblée nationale).
Je vais profit...er de cette « tribune » pour vous exprimer le point de vue plus personnel des candidats que nous sommes, donc NOTRE point de vue.
Ce point de vue est simple ; nous sommes des candidats pragmatiques et modérés ; vous nous excuserez donc si nous vous exprimons des concepts très simples, mais sincères.
Tout d’abord nous refusons, tout comme vous, qu’une prise de position contre cette loi soit assimilée, par un amalgame trop facile, à de l’homophobie. Non seulement, nous avons un grand respect pour la communauté homosexuelle, mais nous croyons aussi qu’il est odieux que de nos jours encore elle fasse l’objet de discriminations.
Ceci étant dit, la question n’est pas de savoir s’il faut donner plus de droits aux couples de même sexe. En effet, il y a déjà un cadre normatif qui s’appelle le PACS. Si le PACS doit être réformé pour améliorer la condition des couples de même sexe, par exemple en matière fiscale, d’héritage, etc : pourquoi pas ? Veut-on « célébrer » le PACS en mairie plutôt qu’en d’autres lieux administratifs : pourquoi pas?
La question ne concerne donc pas les droits des couples de même sexe… mais bien plutôt les conséquences de cette même loi sur une institution qui s’appelle la famille.
Avant tout, il faut dire ce qui est : il y a bien dans cette initiative du gouvernement socialiste, un fond idéologique. Celui de s’attaquer à une institution « archaïque », voire « obscurantiste »… Comme vous, en tant que père de famille, je suis très blessé par cette volonté de détruire ce qu’une certaine gauche a toujours détesté : la famille. Au fond, est-ce surprenant de la part d’un président de la République, qui n’a jamais voulu « s’abaisser » à se marier pour fonder un foyer, un couple…
Le mariage est un acte de courage, et c’est une des étapes les plus importantes dans la vie d’un homme et d’une femme. C’est un engagement, un investissement, une responsabilité. Avec quel objectif ? celui de fonder un foyer et avoir des enfants. Il n’y a pas 36 façons d’y arriver. La morale, la tradition, l’équilibre d’une société et surtout celle de ses enfants veulent que cela passe par un papa et une maman.
On peut trouver 1000 arguments pour démontrer que cette conception est surannée, dépassée, archaïque,… Nous savons tous les arguments et il est inutile de vouloir les contrer un à un, car personne n’a « raison » en cette matière. Mais dans une société qui cherche ses repères, ses valeurs, sa direction, préservons cette belle institution que sont le mariage et la famille."

Alexandre Bezardin,
candidat UMP (dissident) à la législative partielle :
"Je m’engage à revenir sur l’ensemble de ce projet en cas d’alternance et bien évidemment à abroger les articles liés à la filiation et à l’adoption."
"Pour moi le PACS n’était pas acceptable car il pouvait être comparé à celle de la naturalisation des étrangers qui se voient délivrer le précieux sésame à un guichet de l’ad...ministration. Trouvant le PACS insatisfaisant, j’ai pensé qu’il portait en lui les germes de sa propre mort. C’est ce qui s’est passé. La loi du mariage pour tous voté récemment  me paraît porter en lui les mêmes défauts : impréparation, aucun débat de fond en préalable avec les autorités morales ! Le « mariage pour tous » était un des 60 engagements du candidat Hollande, un engagement militant qui a totalement bafoué le caractère religieux, philosophique, éthique ou autre. En l’état, je réponds : non, je n’aurais pas voté ce texte dont l’ambiguïté qu’il recèle ouvre la porte à toutes les dérives et qui heurte dans sa forme les valeurs de notre société.
Introduire [...] une ouverture vers la Procréation Médicalement Assistée qui est, ne l’oublions pas, un acte médical venant en aide à des couples ayant un problème de procréation. Je le redis : un acte médical, accepté et pris en charge par la société. Cette dimension médicale a, elle aussi, été perdue de vue dans les méandres du DROIT (à l’enfant) de quelque uns devenant DEVOIR imposé à tous. Quant à la Grossesse pour Autrui le problème est autant éthique, moral, philosophique que religieux. Je voterai par conséquent contre les dispositions [permettant la légalisation de la PMA et à la GPA] !"

Valérie Hoffenberg, candidate UMP à la législative partielle :

"Je me suis exprimée a plusieurs reprises sur ce sujet si important car cette loi a fragilise nos valeurs et les fondements de notre politique familiale.
Non seulement je suis opposée a cette loi mais je m'engage a voter contre l'ouverture de l'adoption et pma aux couples homosexuels.
Je m'engage, si nous revenons au pouvoir a demander l'abrogation de cette loi.
Pour completer ma pensée, je suis favorable a une union civile celebrée en mairie pour les couples homosexuels qui garantirait leurs droits. Mais le mariage c'est entre un homme et une femme.
Je soutiens donc votre action."

 

Cyril Benjamin Castro, candidat humaniste et euro-méditterranéen à la législative partielle

Bonjour,

 Je diffuse votre mail ' mes contacts en Italie. Je serai pr{sent si ma campagne le permet ' Rome le 25.  Je serai aussi le 26 ' Paris.  Mais pas de discours homophobe je vous prie, cela desservira la cause et la France. Bien Cordialement

 


Alix Guillard, candidat à la législative partielle

Bonjour, J'ai pris connaissance du questionnaire de lamanifpourtous de Milan, je vais y répondre mais cette semaine, j'ai donné priorité aux personnes qui m'écrivent et aux journalistes, avant les lobbies, c'est pourquoi je n'ai pas encore répondu. Je peux juste vous indiquer que je soutiens le projet de loi que vous critiquez et que je n'ai pas été convaincu par vos arguments que j'ai lu dans la presse.

Cela dit, vos questions sont ouvertes et mérite que je passent du temps à y répondre, je vous demanderais donc juste un peu de temps. Je vous remercie pour votre patience,

cordialement.

 

 


Posté par romemanifprtous à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Attention, à Rome, ce sera le 25 mai,pas le 26!

ON NE LÂCHE RIEN, JAMAIS !
  
ITALIENS ET FRANCAIS, MEME COMBAT
TOUS PLACE FARNESE
 
LE SAMEDI 25 MAI
 
 

POURQUOI ?

Car il n’est pas trop tard ! Ce n’est pas le moment de lâcher ! Même si la loi est passée devant l’Assemblée et au Sénat, elle n'est pas encore promulguée. Plus que jamais, il nous faut être présent pour manifester notre détermination CONTRE LA LOI TAUBIRA !

Souvenez-vous d 

Nous défendons les fondements de la civilisation : la filiation au travers du mariage entre un homme et une femme, et la démocratie à travers la liberté et la souveraineté du peuple !

Il ne s’agit plus seulement de faire entendre notre indignation, mais de libérer la France de la pensée unique .

TOUS A FARNESE LE 25 MAI !

Votre présence est IN-DIS-PEN-SABLE !

LE 25 MAI : COMMENT CA SE PASSE ?

RDV PLACE FARNESE pour cette journée historique.

AINSI, vous pouvez être le 26 à Paris!!!!

 

Nous avons besoin de vous! Contactez-nous sur rome.manifpourtous.gmail.com, et faites passer l'info!

Posté par romemanifprtous à 15:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2013

BRAVI - GRAZIE. La photo est très réussie! Maintenant, on attend la réponse du gouvernement!

manif S

Des centaines de milliers de Français dans la rue. Pas un mot du gouvernement pour amorcer le dialogue!

Sommes nous des citoyens de seconde zone?

Il suffit de 10 000 taxis pour bloquer une réforme mais nous, nous n'existons pas. Comment faire pour qu'on nous entende?

Posté par romemanifprtous à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]



20 mars 2013

Photo pour tous place Farnèse le 24 mars à 14.45

 
Si, comme nous, vous auriez voulu aller à Paris retrouver les centaines de milliers de manifestant de La Manif pour tous, 
Pour redire que nous nous opposions au "Mariage" pour tous et aux conséquences annoncées de la PMA et GPA, 
Pour protester contre le passage en force du gouvernement et le silence des médias, 
Si comme nous vous voulez manifester votre soutien à ceux qui résistent 
Si vous pensez que les Italiens aussi sont concernés par ce débat qui arrive en Italie
Alors, rendez-vous à Rome le dimanche 24 mars à 14h45 précises devant le palais Farnèse, pour une PHOTO pour Tous, simple photo de groupe avec panneaux et ballons qui sera aussitôt envoyée sur le site de la Manif pour Tous.
Soyez à l'heure, à 15h ce sera fini
A dimanche

Logo LMPT24Mars

Posté par romemanifprtous à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

A Rome, le 24 mars à 14.45... Photo pour tous

Tous place Farnèse le dimanche 24 mars 2013 à 14h45

 

pour le mariage civil H/F (Homme-Femme) qui garantit la filiation PME (Père-Mère-Enfant), contre le projet de loi Taubira et contre la vraie homophobie. Une photo et basta, alors soyez poctuels!!

Logo LMPT24Mars

Posté par romemanifprtous à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2013

La mobilisation continue. Aujourd'hui, déjà plus de 350000 pétitions reçues

Manifestation nationale le 24 mars 2013

Le 24 mars, Tous à Paris !

Le collectif "La Manif Pour Tous"
vous invite officiellement
à venir manifester
à Paris le 24 mars 2013

 

HISTORIQUE ET INVISIBLE ! 
L’adoption plénière par les couples de même sexe a été votée en 1èrelecture à l’Assemblée nationale dans la nuit de dimanche à lundi sans que personne ne s’en aperçoive !

Dans la foulée, les députés ont voté ce lundi après-midi le changement du mode d’attribution du nom du père pour tous les enfants, sous la pression des lobbies féministes.

Retrouvez le communiqué de presse

Le projet de loi Taubira sera débattu à partir du 11 mars prochain au Sénat. Les débats et les votes étant susceptibles d’avancer très vite, la date 24 mars s’est imposée pour la manifestation nationale pour le retrait du projet de loi Taubira et pour le respect de la démocratie.

 


Faire entendre nos voix

Pour être entendu des autorités du pays, les citoyens français opposés au projet de loi « mariage pour tous » peuvent saisir le Conseil économique, social et environnemental (CESE), troisième assemblée constitutionnelle de la République et haut lieu du « dialogue et du rassemblement ».

« C’est le débat public qu’il faut restaurer » … le CESE est ce « lieu rare et peut-être unique où la culture du dialogue permet de n’exclure personne » ( Jean-Paul Delevoye, Président du CESE).

En effet, la loi constitutionnelle de 2008 a ouvert la possibilité pour les citoyens de saisir le CESE par voie de pétition.

Pour que ce débat démocratique ait lieu, 500 000 pétitions doivent être réunies.

C’est pourquoi La Manif Pour Tous fait appel à vous : si vous souhaitez, avec elle, que le CESE intervienne dans le processus en cours, envoyez dès aujourd’hui votre pétition citoyenne et invitez votre entourage à le faire aussi.


Signer la pétition en 5 minutes. 30 sec pour imprimer, 1 minute 30 pour signer, 3 minute 30 pour envoyer.


http://www.lamanifpourtous.fr/media... et à renvoyer sous pli affranchi au tarif en vigueur :
Attention, l’adresse 
cese.mariagepourtous@gmail.com est une adresse mail "pirate" ! N’envoyez votre pétition que par voie postale !


La Manif Pour Tous
15, rue Pottier
78150 LE CHESNAY


Attention :
- les Français de l’étranger peuvent signer la pétition : contacter un membre de votre famille ou un proche en France pour vous aider à transmettre la pétition,
- les étrangers résidant régulièrement (avec une carte de séjour) en France peuvent aussi signer la pétition,
- ceux qui ont envoyé leur pétition avec seulement leur ville et sans leur adresse complète doivent renvoyer leur pétition car sinon, elle ne pourra pas être prise en compte,
- seuls les majeurs peuvent signer la pétition.



 

Notre réseau départemental

Un contact dans chaque département est présent pour organiser le maillage de notre réseau. Pour plus d’informations et trouver votre contact le plus proche, cliquez sur la cartographie interactive sur votre département de résidence ou retrouvez la liste par départementen suivant ce lien.

L’ensemble des coordonnées et des différents liens vers les sites internet et réseaux sociaux locaux sont listés.

Dernière mise à jour le 5/2


Afficher Contacts locaux de "La Manif Pour Tous" sur une carte plus grande

 

Posté par romemanifprtous à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mariage gay : les réserves du Conseil d'État

Avant son examen en Conseil des ministres, le Conseil d'État avait rendu un avis sur le projet de loi dans lequel il regrettait les «lacunes» de l'étude d'impact. L'opposition veut que cet avis, consultatif, soit publié.

 

Le Figaro 7/2/2013. Marie-Amélie Lombard

 

Avant l'examen du projet de loi sur le mariage pour tous en Conseil des ministres, le 7 novembre 2012, le Conseil d'État a rendu un avis sur le texte du gouvernement, comme le fait la haute juridiction administrative pour tous les projets de loi. Cet avis, consultatif, est confidentiel et n'est rendu public que si le premier ministre le décide. C'est cette publicité qu'a réclamée l'opposition mercredi à l'Assemblée.

Dans le document qui circule parmi les députés et dont Le Figaro a eu connaissance, le Conseil d'État se prononce ainsi sur la portée du projet: «Eu égard à la portée majeure d'un texte qui remet en cause un élément fondateur de l'institution du mariage, l'altérité des sexes entre époux, et compte tenu des conséquences insuffisamment appréhendées par l'étude d'impact qu'un tel changement apportera à un grand nombre de législations, dans l'ordre pratique comme dans l'ordre symbolique, le Conseil d'État souligne l'importance qui s'attache au maintien, dans son périmètre actuel, d'un projet qui ouvre le mariage et l'adoption aux couples de même sexe dans les mêmes conditions que pour les autres couples, sans changer en rien les règles applicables à ces derniers.»

En d'autres termes, le Conseil d'État recommande au gouvernement de ne pas inclure dans le texte la procréation médicalement assisté (PMA) car une telle ouverture de la PMA aux homosexuels serait porteuse d'«enjeux fondamentaux, en particulier bioéthiques».

Une valeur symbolique importante

Par ailleurs, selon cet avis, le Conseil d'État regrette que «l'étude d'impact», censée mesurer les conséquences financières, juridiques et sociales du projet de loi comporte des «lacunes».

Cette insuffisance est notamment soulignée pour l'ouverture de l'adoption aux personnes de même sexe. L'adoption plénière, rappelle le texte, a pour effet de supprimer juridiquement la filiation par le sang pour lui substituer un nouveau lien de filiation. L'acte de naissance est alors établi «sans aucune référence à la filiation réelle de l'intéressé. «Alors que la filiation est un élément essentiel d'identification pour chaque individu sur le plan tant biologique que social et juridique, l'état civil ainsi reconstitué mettra en évidence, par la référence à des parents de même sexe, la fiction juridique sur laquelle repose cette filiation», est-il écrit dans le document.

Le texte souligne encore que le mariage repose sur «deux éléments jusqu'alors indissociables: l'altérité des sexes et la présomption de paternité, laquelle donne automatiquement un père à l'enfant de la femme mariée qui accouche». Or le projet de loi introduit évidemment sur ces deux fondements «une novation majeure dont les conséquences doivent être mesurées».

Enfin, selon cet avis, la disparition des termes «père», «mère», «mari» ou «femme» «a une valeur symbolique importante» et une telle disparition dans la loi «n'implique aucunement» la transformation de ces termes dans «les documents de la vie quotidienne».

Posté par romemanifprtous à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »